Médiation

« Ecouter, c’est pourtant tout ce qu’il y a de mieux pour bien entendre. » Caron de Beaumarchais

Pour qui ?

Vous vivez un conflit, où la situation est bloquée, chacun sent qu’il n’est plus écouté par l’autre et vous restez tous les deux sur votre position. L’agressivité, la fuite ou la manipulation entretiennent la dynamique du conflit qui ne semble pas pouvoir se transformer.

La médiation, comment ça marche?

La médiation est une parenthèse dans le conflit ou dans la rupture de la relation qui oppose deux personnes. Durant cette parenthèse, le conflit va pouvoir s’exprimer et être reconnu par les personnes qui viennent en médiation (les médiants). La médiation humaniste a pour but de redonner la dignité aux médiants qui pourront ainsi se donner toutes les chances de trouver des solutions au problème s’il y a lieu.

Dans les années 1980, Mark S. Umbreit introduit le concept de « humanistic mediation ».

En France, depuis 1984, l’équipe du Centre de Médiation et de Formation à la Médiation (Association CMFM) développe cette approche, notamment auprès du parquet de Paris.

Le processus de la médiation humaniste permet l’expression du conflit en trois actes :

  • Acte 1 : L’expression des faits où chacun expose le problème avec ses mots et sa vision.
  • Acte 2 : L’expression de la souffrance psychique et du besoin de reconnaissance. A ce moment là, une porte s’ouvre pour sortir du conflit.
  • Acte 3 : la transformation chez les médiants qui sont apaisés et qui peuvent maintenant avoir un nouveau regard sur la situation. La relation s’est transformée et l’autre devient acceptable.

Pour pratiquer la médiation humaniste, le médiateur a développé des qualités qui s’inscrivent dans la lignée de l’approche non directive de Carl R. Rogers introduite en France dans les années 1950 : le savoir être qui permet d’écouter, d’avoir un regard positif inconditionnel et de non jugement. Cette attitude permet au médiateur de rencontrer les médiants dans leurs humanités, leurs souffrances et leurs attentes. Devenir médiateur humaniste représente donc un chemin parsemé de formation et d’analyse de pratique avec ses pairs tout au long de la vie.

Ma pratique de la médiation

En  2010, je débute ma formation à la médiation humaniste au sein du CMFM. Ma première motivation était de poursuivre ma recherche sur le traitement de l’objection dans le processus d’entretien D-CROC© et j’ai été conquis de suite par la pratique de la médiation humaniste. Une fois ma certification de médiateur obtenue, j’ai poursuivi ma formation pour former des médiateurs à cette approche.

Aujourd’hui, je pratique la médiation en entreprise ainsi que dans les institutions et les associations. Médiateur à la cour d’appel de Paris, j’interviens aussi pour le parquet de Paris dans un cadre pénal.

Formé à la facilitation du processus de concertation, j’interviens notamment sur les ateliers et débats qui sont en lien avec la transition écologique et le développement durable.

Vous souhaitez organiser une médiation, 

ou vous former à la médiation ?

Echangeons